« Do » c’est la voie qui ouvre les passages pour favoriser la circulation du ki (énergie vitale).

« In » signifie bouger et étendre ses articulations pour faire circuler le ki.

La pratique régulière de cette « relaxation active » améliore la vitalité, développe le ki (énergie vitale) et facilite sa circulation qui devient alors plus harmonieuse.

Le do in est une pratique de santé traditionnelle japonaise. Il se fonde sur des exercices de respiration, d’auto-massage, d’assouplissement et sur des étirements des trajets des méridiens d’acupuncture. Il comprend également des percussions, des pressions et des frictions sur ces trajets.

Associant le mouvement, la concentration et la respiration, le do in favorise l’unification de l’esprit et du corps.

En stimulant les grandes fonctions du corps : respiration, digestion, circulation via les systèmes nerveux, musculaires, énergétiques, le do in permet de se détendre et de développer des capacités corporelles de souplesse et de perception de soi.

On considère que l’exercice est efficace quand la respiration devient naturelle ce qui est un défi pour nos vies de citadins stressés. Respirer, c’est vivre. Or cette faculté vitale et innée, n’est pas tout à fait libre voire entravée chez la plupart d’entre nous. Inspiration et expiration se confondent, on respire laborieusement, timidement, ou « à l’envers ». Et dès qu’il s’agit de respirer consciemment, panique à bord !

Au début de l’apprentissage, on a une action volontaire, inspirer, expirer, observer les pauses à vide et à plein, observer les moments où le souffle se pose, les moments ou le souffle jaillit. 

Cela agit comme une libération des tensions qui empêchent la circulation harmonieuse du ki à travers l’ensemble de la structure physiologique et énergétique (les méridiens). 

C’est alors que la respiration peut pleinement jouer son rôle de régulation vitale entre le monde intérieur et le monde extérieur.

 Le système des méridiens est probablement né de l’exercice – DO IN – qui implique l’expérience du mouvement du Ki dans tout l’organisme…

Cette façon d’envisager la respiration, non plus uniquement sur son aspect pneumatique et mécanique mais dans un esprit plus global a de tous temps été traité dans la pensées orientale.

D’ailleurs, au Japon, la maîtrise d’une discipline est appelée Kokyu o nomikomu, ce qui signifie : faire descendre la respiration.

Facile d’accès, le do in convient à tous et à tout âge. Si vous êtes dans l’incapacité de pratiquer au sol, si vous avez un handicap vous empêchant de pratiquer debout, si vous présentez des empêchements de vous mettre dans une position ou une autre, le do in n’étant pas une pratique figé ou protocolaire, il y aura toujours une manière d’adapter la pratique à vos problématiques, il suffit d’en parler ensemble au préalable.

Le do in se pratique en cous collectifs ou en cours individuels.

Je vous propose des cours collectifs de do in au parc Pastré (Marseille 13008) tous les dimanches à 10h. Votre participation se fait sur réservation la veille avant 19h et le prix est libre et conscient sur place ou par virement ou Lydia.

Vous pouvez également organiser un cours de do in chez vous ou sur votre lieu de travail, ponctuel ou régulier.

Vous pouvez aussi faire du do in en cours particulier.